By admin juin 15, 2017

Economie Collaborative & Plateformes en ligne : le Parlement européen fait encore fausse route.

Mylène Troszczynski rappelle que l’économie collaborative et l’utilisation des plateformes numériques constituent une véritable révolution pour de nombreux secteurs économiques déjà fortement déstabilisés. Une analyse équilibrée et non partisane aurait dû faire l’inventaire des opportunités de ce nouveau modèle économique mais aurait surtout dû porter une attention particulière aux risques immenses qu’il fait prendre à des millions de personnes.

Les préoccupations des rapporteurs sont de façade. Ils ne s’alarment en premier chef que de la fragmentation du marché unique qu’ils pensent menacé par les réponses juridiques non-coordonnées des États membres pour tenter de réguler le secteur.

L’économie collaborative est avant tout le fruit de la dérégulation économique organisée, d’une contraction de l’économie réelle et des salaires, de l’explosion du chômage et du matraquage fiscal.

Monétiser les biens privés n’est pas un choix mais devient la plupart du temps une nécessité économique.

Les solutions avancées n’auront donc aucune utilité autre que politique. Elles tendent ainsi à ne garantir qu’une chose : le respect du calendrier de la Commission européenne sur le marché unique numérique. Les véritables enjeux de fond sont oubliés : industriels comme l’indépendance numérique et la sécurité des réseaux ; Économiques comme la stabilité de l’économie réelle et du marché du travail, la protection des consommateurs et des entreprises et la lutte contre le dumping fiscal.

Signature MT © www.mylenetroszczynski.eu
Commentaires

Pas de commentaires.